Katty Perry – J1 défi worth it

Youhou ! Êtes-vous aussi impatient que moi de commencer notre défi ?

J’ai vraiment eu du mal d’attendre, entre le moment d’écrire ces lignes et de les partager. Si vous voulez m’imaginez, pensez à une petite puce qui sautille sur place ! Et ayez une pensée pour les membres de ma famille qui ont du géré mon comportement toute la semaine 😉

Je vous remercie encore de me suivre… je vous avait promis une reconquête de notre estime par l’humour et la légèreté.

Alors je vais commencer notre première journée par vous parlez de… Katy Perry !

PoisonIvy-GraphicsFairysm

Oui alors c’est un peu gonflé… alors que nous avons à disposition des Chopra, Ama, Dalaï Lama et autres Tolle c’est vers une icône de la pop que je vais me tourner pour acquérir des brins de sagesse.

ET OUAI !

Pourquoi Katy Perry ?

Parce que j’en eu l’intuition (l’image de son clip ne faisait que revenir!)

Lorsque que j’ai écris mon premier article du défi sur le blog, je prenais déjà en exemple la chanson Roar de Miss Perry… car le clip et la chanson démarre sur une jeune fille pas sûre d’elle (oui, ça, c’est bien nous ou en tout cas, je peux vous assurer que c’est bien moi) qui vient de se cracher en avion.

Les paroles du premier couplet affirment qu’elle est comme ça depuis quoi, toujours ?

Et elle enchaine le 2e couplet :

« You held me down, but I got up (hey!)
Already brushing off the dust
You hear my voice, your hear that sound
Like thunder, gonna shake the ground »

En français, ça nous donne :

« Tu m’as gardé à terre, mais je me suis relevée

Retirant déjà la poussière

Tu entends ma voix, tu entends ce son

Tel un tonnerre, qui va secouer la Terre « 

D’un couplet à l’autre, elle est passée de la petite timide (qui la fermait tout le temps) à une femme bruyante (dont le cri ressemblera à celui du lion). Génial !!! En moins de 30 seconde, voilà le problème résolu (mais euuuuh ?! Pourquoi ce n’est pas aussi simple pour nous ?)

Que s’était-il passé qu’elle ne nous dit pas ?

Depuis quelques années, je m’intéresse énormément à l’initiation dans la littérature (et en particulier l’initiation féminine.) Parce que la descente (l’autre nom de l’initiation féminine comme j’en ai déjà parlé ici) est un évènement universel, il a ses propres codes et symboles… oh, ne vous inquiétez pas, ces symboles sont archi-connus, et vous les reconnaîtrez aussi.

D’abord les paroles évoque une descente (n’est-elle pas maintenue à terre ?) mais surtout la poussière (dust). La Terre, la boue, la poussière représentent des morceaux de la Déesse… dans le clip, cela est bien plus évident encore. La première image s’ouvre sur les restes d’un avion qui vient de se cracher. Descente donc. Evidente et extrêmement violente (on va éviter, hein) !  Le choix de la localisation de la vidéo n’est pas anodine, puisqu’elle se retrouve dans la jungle. La jungle, la forêt sont des stéréotypes de l’énergie féminine. Ce sont les lieux où l’on rencontre la Déesse, dans l’ombre et l’humidité.

L’ambiance (de nuit, lors de son éveil) est encore un autre symbole fort de la féminité.

Note : si j’utilise le terme Déesse, c’est en tant qu’image illustrant l’initiatrice, ce flux, ce courant féminin qui nous pousse à en savoir plus dans les profondeurs de nous-même. Déesse est donc utilisée comme métaphore (tout en me permettant d’éviter les répétitions…) 

Et pour couronner le tout, le masculin se fait bouffer dès les premières secondes ! Eh oui, dans la descente, on laisse de côté les énergies masculines… elles ne nous servirons à rien (pour le moment !)

Reprenons ! Notre amie avait donc une piètre image d’elle même, jusqu’à ce qu’elle tombe (ou qu’elle se fasse pousser !) tout droit dans les bras de la Déesse. Elle s’est ensuite relevée et a révélé toute sa puissance au monde. Voici donc une petite idée de la localisation de notre estime de nous-même… perdu quelque part dans la boue ! Alors, faut-il toucher le fond du fond (se retrouver seule au monde dans la jungle ou piétinée à terre) pour en retrouver les morceaux ?

Nous faudrait-il donc descendre ?

C’est sur ce magnifique questionnement que je vous laisse jusqu’à demain !

Note : Si la recherche symbolique vous a plu, je vais encore plus loin dans le cas du dessin animé Vaiana de Disney que j’ai décortiqué ici. Vous en retrouverez de nombreux !

Vous souhaitez nous rejoindre pour la suite de l’aventure (gratuite) ?

Inscrivez-vous ci-dessous :

 

Je répond à l’appel !