Aroma, épisode 2

A chaque fois que je m’émerveille, cela me donne envie de partager ces moments, de témoigner… et c’est l’occasion de donner des nouvelles ! Je n’aime pas écrire pour écrire, juste pour montrer que mon site est vivant. D’ailleurs, Facebook m’envoie souvent des notifications me disant que ceux qui aiment ma page, n’ont pas eu de nouvelles de moi depuis longtemps. Bah oui, merci Facebook de t’inquiéter pour moi, mais bon, c’est pas mon genre de blablater pour transmettre du vide…

Bref, comme le titre de cet article le trahit, c’est encore un émerveillement lié à l’aromathérapie. Et pour tout comprendre, on va passer par un instant « flashback ». Alors attention : musique mièvre, floue artistique et coloration rosée de votre écran, on y va :

Quand je me suis tournée vers des études en chimie, c’était parce que je voulais créer des parfums. Mais, mes parents ne pouvant pas me payer d’études à Grass (musique triste !) j’ai tout de même décidé d’en apprendre plus sur cette matière : direction la fac la plus proche (musique « elle prend sa vie en main »!). Et cela m’a tellement plût, que j’ai fini par intégrer le CNRS (Centre Nationale de Recherche Scientifique) en chimie appliquée à l’environnement. Et oui, j’avais couplé 2 de mes nombreuses passions : la chimie et la guérison de la Terre (musique victorieuse).

Pourtant, je n’y étais pas heureuse… il m’arrivait de pleurer dans mon labo, quand j’étais seule… en me culpabilisant de le faire, car j’avais un merveilleux métier ! Dès la première semaine de mon congé parentale, la chimie me manquait (à croire qu’on n’est jamais satisfait de rien, c’était désespérant !) et je compensais en créant mes produits cosmétiques, ménagers, etc… mais je suivais des recettes au lieu de les composer moi-même. Donc très vite, cela ne me suffisait plus. J’avais besoin de créer des choses neuves, tout comme j’avais besoin de créer des peintures qui n’avaient encore jamais existées. J’avais besoin du R de CNRS… il me fallait rechercher !

 

 

8 années plus tard, me voilà en train de composer mes propres synergies aromatiques. Cela va même encore au-delà de mes propres parfums ! Elles sont énergétiques (ce qui lie une autre passion encore : ma quête spirituelle).

Au désespoir succède la compréhension : tout ce que nous faisons dans notre vie, quand nous nous laissons porté à faire ce que nous aimons, a un sens.

Un jour, le schéma se dévoile, et c’est une merveilleuse sensation !

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳

 

Peut-être manquez-vous de clarté en ce moment ? Ou vous n’avez pas encore trouver votre mission de vie ? Voici un exercice simple que j’ai fait récemment et qui m’a permis de voir, en prenant du recul, qu’il était possible de lier ce que nous aimons, ou avons aimé faire dans notre vie :

Sur un papier, faites la liste de tout ce que vous avez, un jour, rêvé de faire dans la vie, ou tout ce que vous avez aimé faire : que ce soit des stages, des matières à l’école, …

En replongeant dans votre passé, vous pouvez faire de belles découvertes. Voici un autre exemple : au lycée, j’avais décidé de prendre une option cinéma (en plus des cours…)

Il y avait la possibilité de faire des arts plastiques, mais je n’aimais pas que mes dessins ou peinture soient notées (mes « bonnes » peintures ne dépassaient parfois pas 12/20 et mes dessins à la va vite pouvaient atteindre 19/20… c’était à n’y rien comprendre !)

Je n’ai jamais vraiment su pourquoi j’avais choisi cette option des arts vidéo. Il n’y avait là aucun sens, hormis me rapporter des points au BAC (mais aussi, d’avoir un examen en plus à passer et de perdre l’occasion de rentrer plus tôt tous les vendredi après-midi).

Et c’est en créant les vidéos de mes classes créatives que j’ai enfin eu l’usage de tout le savoir-faire accumulé dans cette option. Jusque là, ça n’avait jamais eu le moindre sens dans mon CV !

Maintenant que vous avez votre liste, tentez de faire des liens entre vos passions. Sur ma liste, il y a aussi galoper à cheval, soigner la Terre, enseigner, … On peut imaginer un métier composé de ces 3 passions : enseigner une guérison de la Terre par l’intermédiaire du cheval. Après tout, il existe une nouvelle psychothérapie par le cheval (le soin de soi) !

Là où je veux en venir, c’est que vous attendez peut-être un métier qui n’existe pas encore. Vous pouvez tomber dessus par hasard et en avoir la confirmation ou utiliser votre raison pour l’inventer…

Ce n’est pas toujours simple. Mais l’intuition est là pour nous aider, j’en suis plus que convaincue ! ! ! !

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳

 

Il y a des jours où j’ai la chance de faire quelque chose qui a du sens pour moi. Qui me réjouis de a à z. Je n’en vis pas, loin de là. Mais je trouve un sens, une clarté… qui fait du bien.

Et aujourd’hui, fût un de ces jours ! J’ai créé 2 nouvelles synergies : « racine 1 » et « racine 2 ».

Comme ce sont des synergies réalisées par l’intuition, j’ai toujours comme un doute sur ce que je fais.

NB : surtout, continuez à douter ! Ne laissez jamais quelqu’un vous dire de laissez vos doutes de côté, de « lâcher votre mental ». Non. Le doute, c’est ce qui permet de raisonner, d’expérimenter dans des conditions saines. Enlever le doute est dangereux ! Le doute est une boussole. Le développement spirituel peut tout à fait passer par un doute salutaire. 

Ok. Il y a de grandes chances pour que mon mélange finisse par sentir bon, mais franchement… va-t-il activer mon chakra racine ? Pour qui te prends-tu (syndrome de l’imposteur, bonjour !) ?

Et c’est alors que je verse la synergie sur moi et que je stimule tellement fort mon chakra racine, que je me retrouve clouée sur ma chaise ! Ça vibre, ça chatouille des jambes au périnée… et saisie par la surprise, je finis en larmes en me disant que j’ai créé quelque chose qui marche.

 

lol : notez les étiquettes home made, façon street art !

 

La super bonne nouvelle est multiple :

  • 1. Je vais me lancer et mettre en vente ces synergies (et aller au-delà de mon syndrome d’imposteur qui pense que je ne peux absolument pas mettre à disposition de telles trucs, que je ne suis pas aromathérapeuthe, etc, etc…) mais après tout, je peux justifier d’une maitrise en chimie, et toc !
  • 2. J’ai filmé la création de la synergie « Racine 2 » de A à Z (y compris mon moment haleluia quand je teste le mélange pour la première fois et que je baragouine des « oh mais c’est trop bien » et des « nan mais ça marche de folie »! … bon, c’est très drôle, mais je vais pt’être le couper au montage) et je proposerai DONC, oui, une classe « d’aromathérapie intuitive » (le titre reste encore à trouver !)

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳

 

Et sinon ? Pourquoi 2 synergies pour le même chakra ?

A cause de mes doutes ! !

Quand j’ai lu la première recette donnée par mes guides, j’ai pensé que franchement, c’était bizarre… sur 5 huiles, il n’y en avait qu’1 seule qui était connue pour son interaction avec le chakra racine. Je pensais les utiliser toutes, comme on peut le voir dans les recettes sur internet, un truc du genre : patchouli + cèdre + carotte !

J’ai donc demander une 2e recette qui comporte plus d’éléments habituels. Imaginez le tableau : « oui, euh merci bien pour la recette, mais vous n’auriez pas un truc qui sort un peu moins des sentiers battus ? »

! La surprise c’est que cette 2nde recette n’avait rien à voir avec la 1ère, mais, oui elles comportaient un peu plus d’huiles connues (2 au lieu d’1, waouh !). Je n’étais pas « satisfaite », mais j’ai décidé de faire confiance et d’investir dans l’achat d’huiles que je ne connaissais pas !

J’ai fabriqué les mélanges, en les filmant, sans grande conviction… j’avais un peu l’impression de gâcher mon argent (tient tient, comme pour mes débuts en peinture intuitive !) et BAM, comme je le disais, l’essai fût plus que concluant ! Et pour les 2 synergies en plus !

« Racine 1 » est plus féminine… ça vibre plus en lien avec le féminin sacré.

« Racine 2 » est plus dans l’ancrage fort… comme si… ah… et bien comme si on avait mangé une tourmaline (lol, ne faites pas ça hein !)

 

 

Donc une plutôt féminine et l’autre plutôt masculine. C’est-il pas parfait ?

Comme si…

Oserais-je le penser ?

Comme si, mes guides savaient par avance que j’allais demander 2 recettes…

Attend quoi ?!

Si je commence à penser comme ça, je vais faire exploser mon mental !

Pfff… et puis finalement, ça ne m’étonnerait même plus. J’ai bien compris qu’ils sont vachement doués quand même. Je m’incline !

😉

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳

Je vous embrasse. Passez une belle semaine !