LA ROSE D’OR

Cet article a pour but de collecter et partager les données que j’ai pu recueillir sur le symbole de la rose d’or, car à ma première rencontre avec Elle, je n’ai rien trouvé qui puisse m’éclairer. Peut-être que cette page, vous permettra d’y voir un peu plus clair… (à noter qu’elle pourra évoluer au fur et à mesure de mon évolution à moi 😉 )

En préparation du portail du 4 avril dernier (le 4/4/2020 soit donc 4-4-4) j’avais été invitée à partager ce que je savais sur le feu du coeur.

Peut-être était-ce afin que nous soyons nombreux à méditer ce jour là de cette façon ? (Depuis, l’atelier du coeur sacré a été remanié et approfondi. Vous pourrez le retrouver ici, désormais en donation libre.)

Je souhaite commencer par relater la vision que j’ai pu recevoir lors de la méditation du portail 4-4.

 

 

Le jour arrivé, je m’emploie à méditer et à faire grimper la puissance du feu intérieur.

Déjà en soi, c’est extrêmement agréable ! Je me sens baignée d’amour, à la fois dans un cocon très protecteur ET totalement ouverte. C’est très paradoxale comme sensation : à la fois vulnérable et protégée.

Puis, à la fin de la méditation, je vois apparaitre, une magnifique et immense rose d’or !

Je profite bien entendu de cette vision pour m’inonder de ce que je saisis. La beauté de cette rose céleste est indescriptible…

Puis, à peine quelques minutes plus tard, j’ai très envie d’en savoir plus (bonjour Monsieur Mental !) Je commence mes recherches sur google et je ne trouve rien sur ce symbole. J’essaie en anglais également. Toujours rien.

Je ne peux donc qu’utiliser mes connaissances déjà acquise pour tenter de comprendre par moi-même : cette rose serait le symbole du féminin sacré suffisamment développé pour entrer en union équilibré avec le masculin. C’est vrai qu’on trouve plusieurs couleurs et plusieurs signification à la rose. La rose rose, est le féminin vénusien, qui se déploie. La rose rouge est attribué à la Vierge Marie ou… à l’union sexuelle. Paradoxe, paradoxe… quand le paradoxe surgit, on peut être certaine qu’on est sur la bonne piste !

La couleur d’or, quand à elle vibre à une fréquence très élevée. Elle est lumière, Soleil… et le Soleil est le symbole du Père divin.

J’arrive à saisir du bout des doigts, l’ampleur d’un tel cadeau. Je suis très touchée d’avoir pu voir cette beauté.

Puis le temps passe.

 

 

Début mai, je lis comme à mon habitude, les partages d’une prêtresse des Madeleines. Je suis agréablement surprise : la voici qui parle du symbolisme de la rose d’or. Elle avait été inondée de messages la part de ses étudiantes qui lui demandaient ses propres connaissances à ce sujet. Elle avait fait ses propres recherches dans ses données personnelles (et elle en a même créer une méditation pour s’aligner avec la vibration de la rose dorée, en anglais uniquement, mais demandez-moi le lien si vous êtes intéressées !)

Ainsi elle explique que la voie de primaire de Marie est ancrée dans la voie de la rose rose, la voie de l’amour de soi.

Ce chemin amène naturellement à la rose d’or, la voie de la maturité, de la souveraineté. La voie d’Isis et d’Ishtar.

D’après elle, nous pouvons recevoir le cadeau de la rose d’or de nombreuses façons, par les Maitres Divins, lorsque nous sommes prêts : évènement, cours, livres, épiphanies, transmissions audio, professeurs, … peu importe. « La vie trouve toujours son chemin » <— cette citation là, j’en suis un peu moins fière, ça vient de Jurassik Park 😀

Prêt ? C’est à dire, lorsque l’aspect féminin est suffisamment développé pour pouvoir appréhender « le mariage divin ».

Oui, la rose dorée symbolise l’équilibre parfait entre la masculin divin et le féminin divin. Ainsi dans ma vision, la rose d’or englobait la Terre entière ! Le féminin divin s’éveillait à nouveau suffisamment sur Terre pour le retour de l’équilibre. Merveilleux, non ?
Car, la rose d’or contient les 2 énergies en Elle. Elle est le symbole du Christ-Sophia, la souveraineté de notre âme, la voie pour devenir pleinement soi-même, connecté à la Vérité. Pourtant, et bien que la rose d’or symbolise l’union et l’équilibre, son chemin est avant tout un chemin féminin. Un chemin encadré par Isis, Ishtar, Aphrodite et les Marie. Un chemin qui amène l’éveil du masculin sacré par le féminin !
Ce masculin est absolument essentiel. Il est là pour nous aider à nous relever. Pour nous protéger. Pour aider les hommes de notre entourage à toucher cette nouvelle énergie masculine de bonté. Protection et ouverture du coeur comme je l’avais ressenti en méditation.
Depuis, je suis tombée sur le symbole de la rose d’or à plusieurs reprise… notamment dans une toile chamanique (voir ci-dessus).
Note : pour information, la peinture chamanique est une peinture intuitive réalisé avec une intention précise –> réaliser une quête de vision. Comme dans les quête de jeûne en pleine nature, il est question de faire surgir les messages de nos guides et de les comprendre, en utilisant la sagesse de la Roue de Médecine. Plus d’infos à ce sujet ici.
Une femme à gauche est enceinte d’un Soleil ! C’est Gaia donneuse de vie, ou Isis portant Horus. D’ailleurs, j’ai déjà pu peindre une Isis enceinte, une Isis qui porte le monde (sa vision du monde) prêt à être manifesté dans l’amour et la pureté totale.
Retour dans la première toile. La femme de droite, en robe rouge, semble communier avec le Soleil en dansant. En la voyant, une amie très chère m’a dit qu’elle sentait que cette femme accouchait (ou venait d’accoucher) ce qui a résonné fort en moi : le processus d’émergence du Soleil a eu lieu, le voici désormais dans le ciel.
Cela signifie que la femme porte en elle-même le principe masculin auquel elle peut donner naissance et se relier. C’est en fait, son animus.
Ainsi, la complétude émerge. L’union intérieure de nos parts aux polarités si opposées nous permet d’agir avec amour dans le monde. C’est à dire, de manifester la volonté du ciel.
Il n’y a plus de résistance, nous sommes dans le flux créateur fait de lumière. Et nous avons tout notre libre arbitre pour ce faire !
Discrète, une rose d’or est apparue dans la toile. Quasiment au centre. Elle s’ancre dans un nouvel équilibre : cet émergence du masculin dans un féminin prêt, après des fondations solides. « Avant de s’éleve à Isis Uranie, il devait connaitre l’Isis terrestre. » Edouard Shuré, Les grands initiés.
On pourrait dire que la rose d’or symbolise l’action JUSTE. Le faire dans la Vérité, à partir de la Vérité.
Puis, le jour de la Fête de Marie Madeleine, le partage d’une autre prêtresse évoque la célébration du Féminin Divin et le « Temps de la Guérison Complète de tout Séparation« . Décidément ! Nous nous rejoignions toutes…
Elle explique qu’en ce jour était réactivé la complétude et l’Union dans chaque être. Amour. Union.
D’après elle, la lignée de la rose est profondément relié à Marie Madeleine. La Rose est la fleur de fréquence la plus haute sur Terre. Elle incorpore les codes d’énergie d’Amour et d’Union. L’Amour tel qu’on peut le comprendre dans la lumière, l’Amour Source, a été engrainé dans la Rose, afin de tenir cette fréquence et nous rappeler notre Union Divine. Notre connexion Véritable.
C’est ce message que la sororité de la rose a véhiculé dans sa lignée depuis le début des temps ! A travers la Lémurie, Inanna, le Temple d’Isis et bien d’autre…
La lignée de la Rose est la lignée de l’Union.
Amour et Union.
Le veille de l’écriture de cet article, je me suis sentis appelé à lire un chapitre précis d’un livre (en fait, je n’arrivais à rien lire d’autre… rien faire d’autre…) et je découvre les passages ci-dessous, comme un cadeau, comme une validation de ce que j’ai réussi à comprendre.
Vous savez que j’aime les validations ! Je pense très sincèrement, que notre mental a le droit d’intégrer les choses à son plan à lui aussi. Il reçoit son cadeau pour avoir su se mettre un peu de côté, le temps de recevoir la sagesse (enfin, c’est comme ça que je le vois ! ! ! )
Dans son livre, Les grands Initiés, Edouard Schuré décrit les premiers pas initiatiques d’un jeune homme, et nous fait ressentir la sensation des tunnels sous-terrains des temples (chapitre Hermès). A sa première réussite, l’initié est emmené dans un sanctuaire :  « Au fond du temple splendidement illuminé, il apercevait la statue colossale d’Isis en métal fondu, une rose d’or à la poitrine et couronnée d’un diadème à sept rayons« .
Plus tard, dans son passage initiatique ultime, l’initié a une vision : « ... un bouton de fleur vient éclore dans la nuit, une fleur matérielle, mais sensible et douée d’une âme. Car elle s’ouvre devant lui comme une rose blanche ; elle épanouit ses pétales ; il voit frissonner ses feuilles vivantes et rougir son calice enflammée. – Est-ce la fleur d’Isis, la Rose mystique de la sagesse qui renferme l’Amour dans son coeur ? » La vision de la rose se transforme en une jeune Isis qui lui souffle qu’elle est sa soeur invisible, son âme.
Cette année, la rose d’or s’est dévoilée pour beaucoup ! Le féminin doré est un féminin fort et puissant… que nous avons pu rendre tel par nos efforts et les efforts de nos ascendantes.
C’est aussi un rappel à continuer sur cette voie ! Nous devons retrouver toute notre puissance, toute notre souveraineté.
D’après mes capacités de compréhension, c’est un magnifique processus qui entre en scène de façon globale (mondiale ?). Nous pouvons tous décider de nous connecter à l’énergie particulière de la rose d’or. Nous pouvons simplement méditer sur les images présentes dans cet article et nous laisser aller à son énergie. Son exploration est une exploration de confiance. La vie nous offrira des situations nous permettant d’aller en profondeur dans son enseignement. Dans la connexion avec notre moi supérieur. Dans la guérison de nos blessures les plus profondes. Dans la Vérité.
Et cette Vérité est que nous sommes tous des étincelles divines! Des âmes venues faire une expérience terrestre.
Nous devons impérativement nous rappeler que nous sommes Frères et Soeurs de la lignée de la lumière. De la lignée de la Rose.
Une lumière dorée brillante qui permet, lorsque nous l’incarnons parfaitement, de réveiller les autres par la simple présence lumineuse de notre âme.
Toujours du même auteur cité dans cet article :

« La doctrine du Feu-Principe et du Verbe-Lumière, renfermée dans la Vision d’Hermès, restera le sommet et le centre de l’initiation égyptienne. Nous essayerons tout à l’heure de retrouver cette vision des autres, cette rose mystique qui ne s’épanouit que dans le sanctuaire et l’arcane des grandes religions« .

« La véritable initiation était donc bien plus qu’un simple enseignement scientifique ; c’était la création d’une âme par elle-même, son éclosion sur un plan supérieur, son efflorescence dans le monde divin.«