5BA7J – I06 – MM

 

 

 

 

 Introduction partie 6 (fin)   

 

Entrer dans le féminin sacré c’est plonger dans les Mystères.

Parmi eux, la descente initiatique et sacrée que nous avons déjà abordé. Mais il nous en reste à voir pour comprendre l’axe de cet atelier. Ses fondations.

Je vous en dévoile quelques uns dans cette page.

 

Les Mystères. Collage digital, Fanny Wild, 2021

 

Les Marie

Dans le titre de cette page qui m’est venu intuitivement, nous trouvons « M.M. »

Je pensais tout naturellement à Marie Madeleine…

… jusqu’à ce qu’un murmure intérieur me parle plutôt de « Marie – Marie ».

Mais pourquoi répéter deux fois ce prénom ?

Le court audio, qui suit, dévoile quelques secrets de plus sur les Mystères des Marie :

 

 

 

Le pouvoir des roses

Les roses font partie intégrante des Mystères des Marie.

Nous savons que la Rose est l’emblème du féminin divin et que la sororité de la rose est une communauté de prêtresses oeuvrant pour le féminin divin et pour la Source. Isis, les Marie, Lady Nada, … sont des Maîtresses de la Rose, grandes prêtresses chargées d’initier de nombreuses femmes.

Les roses ont toujours eu une aura particulière qui les ont définitivement placé comme les reines des fleurs. Or, dans la 3e partie de l’introduction, je vous parlais de l’effet de résonance des éléments de la nature avec nos corps.

La fréquence de vibration de la Rose est reliée à l’amour inconditionnelle de la Source.

En oeuvrant avec elles, elles nous aident à atteindre une version de nous-même plus aimante, mais en plus, chaque Rose possède sa Médecine propre, sa haute vibration particulière. Certaines d’entre elles vibrent d’ailleurs avec des aspects des blessures de l’âme. Nous pouvons donc nous aider de leur fréquence particulière de guérison, dans cet atelier.

Seule la Rose de Damas se trouve actuellement sous forme d’huile essentielle, de macérat huileux (absolu) ou d’hydrolat. Et il faut 3 tonnes pour obtenir quelques gouttes d’huile essentielle, ce qui est une exploitation à l’impact environnemental trop lourd et qui la rend, en plus, excessivement chère. Je ne vous conseille donc pas de vous tourner sur cette solution.

Je vous propose une alternative…

… j’utilise personnellement cet outils formidable qu’est l’oracle Rose Alchemy :

 

Il s’agit d’un oracle à base de photographies de roses, et en particulier les Roses Anges, qui nous aident à guérir nos blessures (voir image ci-dessus). D’autres font résonner nos chakras, nadis, etc …

Elles s’utilisent de différentes manières : méditer en visualisant les images, les disposer sur le corps, charger de l’eau, ….

L’achat de ce deck est totalement facultatif pour suivre cette classe et en plus, je me permettrais toue fois de vous transmettre les cartes correspondantes et leurs signification pour chaque blessure (dans le respect du droit d’auteur !) car j’ai vraiment aimé travailler avec elles pour mes propres blessures.

 

Le labyrinthe et le secret des chakras

Autre mystère associé au féminin sacré : le labyrinthe.

Nous retrouvons en effet ce symbole dès le néolithique. Tracé dans la pierre, dans la roche ou en spirale pour d’anciens chemins d’eau (on l’aperçoit en Inde dans le culte de Shakti-Shiva : un lingam versant de l’eau dans un labyrinthe en pierre qui l’a fait circuler) le labyrinthe (et son pendant la spirale) est associé à la Grande Déesse Mère.

Pour moi, le labyrinthe est la représentation de la descente de la Déesse Inanna… il détient le secret des chakras !

Je vous invite à tracer ce symbole légendaire et je vous explique ensuite dans cette vidéo, les Mystères associés :

 

VIDEO

 

 

 

Prière de guérison des blessures

Avant Marie-Madeleine, c’est Marie la Mère qui m’a expliqué le rôle des souffrances.

La souffrance de Marie est très reconnu notamment dans les représentations de la Piéta (Marie qui recueille sur ses genoux le corps de son fils) ou son coeur qui saigne.

On retrouve dans le tarot, le symbole des épées dans le coeur. On y associe le fait que la souffrance est indispensable au développement spirituel. Elle est le moteur, car dans notre petit confort moderne, nous ne sommes pas tenté de faire les efforts d’une pratique spirituelle. C’est quand rien ne va plus, que nous nous mettons en quête de réponses.

La souffrance est alors l’Initiatrice, la Mère Noire. Puis l’alchimie de la guérison des blessures, transforme la peur en amour, libère nos masques et nous libère.

Si La Vierge Marie est plus particulièrement reconnue dans sa souffrance, Marie-Madeleine a aussi souffert de nombreuses blessures avant sa rencontre avec Jésus (les 7 Démons) et après ! Elle a connu la perte de son bien aimé, puis des apôtres qui n’ont pas voulu la croire lorsqu’Elle a témoigné de la résurrection de Jésus. La société misogyne ne voulait pas entendre ses enseignements. Elle a du fuir sa terre natale… Et finalement, après sa vie elle a été souillée en étant considéré comme prostitué par les papes (alors que rien ne l’indique, ni dans les preuves historiques ni dans les textes bibliques) et un exemple à ne pas suivre.

Les Marie, toutes deux savent les blessures !

Pourtant, Elles ne se contentent pas de nous réconforter.

Elles nous tendent la main, nous offre le chemin pour retrouver notre véritable Soi. Un Soi d’amour.

Acceptons-leur aide en conscience avec une prière et demandons à la Grande Mère Divine, le Grand Mystère féminin de nous apporter sa protection.

Je vous invite à lire la proposition de prière ci-dessous puis, si vous vous sentez en accord avec elle, à la récitez. N’hésitez pas à créer votre propre prière bien sûr. N’oubliez pas, qu’ici comme partout ailleurs dans nos vies, nous somme, à tout moment, à toutes les étapes, souveraines !

 

 

 

 

*************

 

Mère Divine, merci pour toutes tes bénédictions d’abondance sur nous.

Nous te demandons humblement pour nous et nos ancêtres, pour notre lignée à travers tous les temps, les lignes de temps, l’espace, les dimensions, les royaumes, les vies et les incarnations :

. Pour toute honte autour du corps féminin ; pour chaque fois que nous nous sommes cachés parce qu’on nous a dit de nous couvrir et pour tout ce que nous avons fait de notre identité et de notre valeur ; pour chaque fois que nous avons projeté de la honte sur quelqu’un d’autre : s’il te plaît, aide-nous à nous pardonner aux uns les autres ainsi qu’à nous-mêmes. Merci.

. Pour tous les désirs sexuels détournés de la Divinité – pour les troubles sexuels, le viol, l’inceste ou tout autre abus sexuel, les maladies sexuellement transmissibles, le sexe sous dépendance, y compris la codépendance, l’argent et les dépendances alimentaires et pour chaque fois que notre pouvoir personnel a été réduit ou bloqué de quelque manière que ce soit, ou que nous avons bloqué le pouvoir personnel de quelqu’un d’autre : s’il te plaît, aide-nous à nous pardonner aux uns aux autres ainsi qu’à nous-mêmes. Merci.

. À chaque fois que nous avons été accusés d’être possédés par des démons, aux exorcismes forcés, aux persécutions de quelque nature que ce soit, toute violence, y compris les abus, les crimes haineux, la torture, la guerre, le génocide ou l’esclavage, et pour toute culpabilité associée au survivant, et pour toutes les fois où nous avons participé à l’une de ces choses, pour tout cela, peu importe ce qui s’est passé : s’il te plaît, aide-nous à nous pardonner aux uns les autres et à nous pardonner. Merci.

. Pour tous les problèmes liés à l’intimité, à l’anxiété sociale, à chaque fois que nous avons été évités ou autrement exclus, et à chaque fois que nos actions ont fait ressentir ces choses aux autres : s’il te plaît, aide-nous à nous pardonner aux uns les autres ainsi qu’à nous-mêmes. Merci.

. À chaque fois que nous avons été lapidés, stigmatisés ou méprisés de quelque manière que ce soit, et à chaque fois que nous nous sommes cachés, que nous nous sommes rendus invisibles dans l’isolement, en nous privant de notre pouvoir juste pour assurer notre sécurité : S’il te plaît, aide-nous à pardonner à tous ceux qui sont impliqués et aide-nous à nous pardonner. Merci.

. Pour chaque fois que nous avons senti que nous ne faisions pas partie de la famille ou de la tribu, pour tous les mensonges que l’on nous a racontés ou les mensonges que nous avons dit aux autres, pour la cécité, l’hypocrisie, le racisme, le sexisme et pour toute autre maladie spirituelle, mentale ou physique qui s’en est suivi : s’il te plaît, aide-nous à nous pardonner aux uns les autres ainsi qu’à nous-mêmes. Merci.

Mère Divine, s’il te plaît, aide-nous à guérir ces blessures. Aide-nous à nous tenir debout dans notre pouvoir. Aidez-nous à récupérer le bonheur et l’extase de la vie et à connaître une fois pour toutes notre vraie valeur. Merci.

Aide-nous à vivre dans la conscience compatissante de la nature divine de tous les êtres. Remplis-nous de ton amour et fais-nous connaître ton amour pour nous. Merci.

S’il te plaît, aide-nous à nous ouvrir et à vivre de notre intuition, de Ta connaissance, afin que nous soyons unis les uns avec les autres et avec Toi.

Merci.
Merci.
Merci.

Et ainsi soit-il. 

*************

 

 

 

 

Fin de l’introduction

L’introduction se termine ici. Vous savez tout ce qu’il y a besoin de savoir avant de plonger dans l’atelier plus spécifique à la blessure que vous avez choisie.

Ces ateliers se plaçant sous le patronnât du féminin sacré, de Marie-Madeleine et de Marie, je vous transmettrai ce que je recevrai d’Elles. Mais soyez attentives de votre côté aussi. Elles seront là, avec vous, tout au long de ce périple.

Encore une fois, Merci. Merci de faire ce travail intérieur. Il peut être inconfortable d’aller plonger dans nos blessures, nos vieilles souffrances mais le bénéfice pour votre santé et votre bien-être intérieur sera immense. Sans compter que le monde entier en bénéficiera (par ricochet de résonances.)

Je vous invite à retourner à votre page de sommaire général pour vous lancer ! BON COURAGE ! 😉

 

 

<– Jour précédent                                           Retour à l’accueil                                     Fin de l’introduction !

 

 

 

 

–> Merci de vous dirigez sur la page de sommaire,

dont le lien et le code d’accès figurent dans le mail que vous avez reçu de ma part.

 

A très bientôt !