AI3 – Généralités et précautions d’usage

 

 

 

Jour 2 : plongée dans le monde aromatique

 

Huiles essentielles 

Les huiles essentielles sont obtenues en « distillant des végétaux » : dans un réservoir plein de fleurs ou de feuilles est injectée de la vapeur d’eau distillée. La vapeur emmène les composants moléculaires des végétaux avec elle, puis elle est refroidie. Le résultat final est un condensé chimique de la plante, dont les parfums qui restent intact mais sont très concentrés et parfois non reconnaissables avant dilution dans une huile végétale neutre.

Les huiles essentielles sont donc des concentrés d’ingrédients chimiques qui peuvent être toxiques, même à très faibles doses (ne serait-ce qu’une goutte !)

 

 

Quels sont les dangers des HE ? Quelles sont les précautions de base pour les utiliser ?

Contrairement aux médicament, toutes les informations et précautions d’usage ne se trouvent pas sur des modes d’emplois ! Il va falloir être vigilants.

Redoublez encore d’efforts lorsque vous êtes enceinte ou allaitante ! Les composants des huiles essentielles sont en effet capable de passer dans le foetus et dans votre lait maternel.

Globalement, pour pouvoir utiliser les HE en toute sérénité, retenez qu’il faut :

  • ne pas les ingérer avant d’être 100% certain que l’huile utilisée puisse l’être (et toujours à très faible dose)
  • n’appliquez JAMAIS directement une huile sur votre peau : les HE doivent être mélangées dans des huiles végétales impérativement (olive, noyau d’avocat, amande douce, etc…)
  • pour l’ingestion, c’est pareil : passez par un cachet neutre vendu en pharmacie, n’avalez JAMAIS d’HE pure
  • ne pas utiliser d’huiles photosensibilisantes sur votre peau (elle se colorerait au soleil)
  • faire un test allergique avant toute application sur la peau (1 goutte dans un peu d’huile végétale, et attendre 24h l’absence de réactions.)

Les pharmacies vendent des huiles essentielles de très bonnes qualité (comme Pranarom). On en trouve aussi en magasins bio, qui, comble du luxe, ont parfois des bouteilles testeurs (si vous hésitez entre 2 huiles !) Certains sites internet sont également spécialisés dans les HE et sont souvent moins chers (Aroma-zone notamment !) Selon les années, certaines huiles sont de meilleurs qualités (par exemple la rose, huile essentielle très rare et chère qui n’est pas toujours excellente !)

Dans tous les cas, achetez de préférence des huiles chemotypées, c’est à dire, qui ont été analysées et dont on connait la composition chimique totalement. Même si vous avez l’habitude de vous servir d’une huile, sachez que selon les années, ou les régions de culture, les sols, etc … la composition d’une huile d’une même marque peut varier. Une huile chemotypée offre une réelle sérénité d’usage !

 

 

Comme je le disais un peu plus haut, les huiles sont des concentrés, elles ont besoin d’être diluées pour fonctionner normalement (sinon vous risquez de vous brûler la peau, de vous intoxiquer, etc…) A mon avis, l’utilisation la plus simple et la plus agréable est l’application cutanée (on peut ressentir leurs parfums pendant des heures, dès qu’on en a besoin) mais là aussi attention : certaines huiles, mêmes diluées sont photosensibilisantes (c’est à dire qu’elle vont colorer votre peau au contact de la lumière.) Je sais que je me répète un peu, mais c’est vraiment important 🙂

Prenez le temps d’adopter vos huiles, de vous familiariser avec elles. Pour cela, limitez-vous à quelques unes au début ! Nous verrons que nous pouvons même méditer en leur compagnie… en créant peu de liens, mais forts, nous privilégions la qualité sur la quantité 😉

 

Ressources

Pour retrouver toutes les informations nécessaires concernant les HE, vous pouvez vous tournez vers un livre. Il existe une quantité incroyable d’ouvrages dédiés à l’aromathérapie. Le plus souvent, ils se consacrent à l’étude de l’interaction des huiles avec des symptômes divers. Il existe peu de livres expliquant leur lien avec les autres sphères de notre corps : émotionnel, mental, spirituel, … pourtant, comme nous allons le vérifier, elles peuvent tous les influencer !

Je vous présente quelques exemples d’ouvrages. Sachez que chaque auteur a forcément sa propre sensibilité, ses propres recettes de guérison, … et que certains livres ont même des erreurs (entre les différents types de thym et d’eucalyptus, les usages sont très différents !) Je vous invite donc à rester toujours critique et à choisir vos ressources avec intuition 😉

 

Lien vers la vidéo : bibliographie

Mot de passe : biblio

 

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳

 

 

Matériel créatif

Cette classe est un mélange entre créations et pratiques chamaniques. Je vous proposerai donc la réalisation d’une peinture énergétique.

Vous trouverez ici une courte vidéo, vous montrant le matériel que j’utiliserai dans quelques jours (le temps pour vous de réunir ce dont vous aurez besoin). Elle est là pour vous aider à trouver des outils créatifs adaptés à ce que vous préférez. Comme j’aime à le rappeler, essayer ce que vous avez déjà sous la main (le matériel de vos enfants, les vieilles gouaches entamées, …) et vous pourrez voir que les possibilités sont déjà énormes !

 

 

 

Lien de la Vidéo : Matériel from Fanny Wild on Vimeo.

Mot de passe : pinceauxetcie

Musique : From the outside looking in, Quixotic ; Mississippi, Rising Appalache ; Oh love, Wildlight

 

 

Au chapitre suivant, nous verrons un pas à pas nous permettant d’inventer notre propre composition aromatique.

 

<– Jour précédent                                                 Retour à l’accueil                                              Jour suivant –>