Tirage des Flammes Jumelles (FJ)

Je dois avouer que pendant longtemps j’ai douté du phénomène des Flammes Jumelles… cela ne me paraissait n’être que la dernière nouveauté new âge à la mode. Et en particulier parce que mes premières recherches m’ont laissé totalement sur ma faim : de nombreux avis, d’un peu tout le monde et souvent tous très contradictoires !

Mon 2nd réflexe (après google !) a été de passer par la méditation. Mon intention ? Découvrir la Vérité sur le phénomène FJ.

 

Voyage chamanique

Je voyage au son du tambour et atterris dans le monde d’en haut. C’est un paysage très céleste où je retrouve mes guides les plus éthérés. Là, je fais ma demande. Mon guide hausse les épaules et me fait comprendre que ce qui entoure les FJ n’a rien de « spécial ». On me montre une âme et scène de scission… l’âme flottante est divisée en 2 parties, comme dans une mitose cellulaire. Cependant, on n’arrive pas avec 2 moitiés d’âme. Non. Ce sont 2 nouvelles âmes entières.

Je comprends que ce principe est celui de la création même. Tout est parti d’une âme (la source ?) qui s’est ensuite divisée en 2 (Dieu et Déesse ?). Ce pourrait ensuite être la partie Déesse qui s’est divisée pour matérialiser ce monde… (et donc la partie Dieu pour le ciel ?)

Les âmes divisées ont donc une certaine couleur ou énergie : plutôt féminine ou masculine. Mais ce ne sont pas des moitiés d’âmes, contrairement à ce qu’on pourrait lire partout. Une cellule issue de motos est une nouvelle cellule, à part entière.

Nous sommes tous issus de divisions d’âmes.

Je pense alors que ce phénomène n’existe pas vraiment… dans le sens partagé sur les réseaux : le fait d’avoir un parcours, une mission de vie d’ascension, etc… je me dis que c’est naturel et que c’est ainsi qu’on fabrique les âmes ! Sans plus.

 

 

Edit : le lendemain de la rédaction de cet article, j’ouvre mon livre du moment et je tombe sur ce passage « Une seule âme, la grande âme du Tout a enfanté, en se partageant, toutes les âmes qui se démènent dans l’univers. » Edouard Shuré, les Grands Initiés, partie Hermès. Voilà voilà ! Validation !

 

La certitude

Depuis, j’ai eu l’occasion de tomber sur des multitudes d’informations, le phénomène prenant de l’ampleur.

La plus intéressante : nous aurions tous une âme jumelle, tous. Mais cette âme est rarement incarnée en même temps que nous. Elle est là, à nous aider, nous soutenir, depuis les autres mondes. Tout s’éclaire pour moi !

Cela expliquerai à la fois que ce phénomène soit normal et exceptionnel à la fois. Comme tout ce qui est divin, c’est très paradoxal : les FJ sont partout, mais rares, car rarement incarnés ensemble. Alors, est-ce que toutes ces FJ dont on parle sont réelles ? Je ne sais pas ! Certaines oui, d’autres non…

Lors de mon dernier stage de peinture chamanique, tous mes doutes se sont envolés.

J’en ai déjà fait le témoignage ailleurs, tellement j’étais surprise et heureuse d’avoir assisté à cette validation : lors d’une méditation au tambour que je mène, je suis surprise de voir arriver une projection astrale au centre de notre cercle. Une présence que je ne connais pas (ce qui m’inquiète un peu, c’est un espace sacré là). Je ressens que c’est un homme, ni jeune, ni vieux et que son énergie est bienveillante. Je me calme car il faut dire qu’il est arrivé de façon très intense, me perturbant énormément ! Je lui demande donc de diminuer sa présence et de venir s’installer à mes côtés, en attendant de finir.

A la fin de la méditation, il avait disparu ! Je raconte ce qu’il vient de se passer, m’excusant de toute perturbation éventuellement ressentie. Une stagiaire me répond alors, qu’elle a pensé à sa FJ à la moitié de la méditation ! ! ! !

Elle me le décrit. C’est lui, aucun doute. Il avait répondu à l’appel.

J’en restais estomaquée ! J’avais lu que les FJ pouvaient effectivement se retrouver dans l’astral (ce qui pouvait expliquer leurs rêves) mais le fait de le vivre réellement apporte une autre dimension.

 

 

Bref, les FJ, ça existe… alors direction le 3e réflexe : les cartes !

Ce tirage en 3 cartes n’avait rien de compliqué ! Cependant, pour m’amuser, j’ai ajouté aussi d’autres decks de tarots, histoire d’apporter d’autres éléments et de réaliser une lecture intuitive encore plus puissante.

 

 

 

Décryptage : XIX

Pour commencer, la 1ère carte est l’arcane XIX, le Soleil. Quel autre que lui pourrait nous donner l’information de gémellité ? Sur la plupart des tarots, on retrouve cet aspect de jumeau avec 2 personnages. Dans le moonchild se sont 2 femmes qui se tiennent la main. Le Noblet et le serpentfire insistent plutôt sur l’aspect complémentaire : avec une femme et un homme ou un loup blanc aux ailes noires et un loup noir aux ailes blanches. Dans le Tarot de Maragrette Petersen, on voit même l’étreinte d’un couple.

Le Soleil, c’est l’arcane de la réussite, de l’union tant attendu entre 2 personnes. Il est question d’amour inconditionnel, de lumière de l’Amour. La lumière divine du soleil émet ses gouttes bénissantes auprès d’un chevalier nu (Viéville) qui semble victorieux. L’Herbcrafter tarot l’associe au millepertuis, plante qui soigne les brûlures aussi bien que les états d’âme.

Flornoy nous invite à voir « une relation à coeur ouvert, la magie ordinaire dans le quotidien, l’aspect intimiste des relation d’être à être ». On est dans l’union, oui, mais dans l’union d’une grande profondeur !  Le moonchild parle d’ouverture du coeur qui irradie (cela m’évoque un voyage chamanique, où la FJ d’un autre détenait son coeur, le faisait polir entre ses mains en le massant ! En le remettant à l’autre, le coeur s’est ensuite mis à explosé d’une lumière dorée, jusqu’à des km à la ronde !) Le serpentfire parle aussi de cette lumière d’amour qui irradie.

Nous sommes loin d’une union décrite par l’arcane VI, l’amoureux. Cet amour se situe à un niveau différent de pureté et d’amour inconditionnel. Qof, du tarot des lettres hébraïques, parle d’amour absolu, du coeur de lumière. C’est trouver l’or dans la matière ! De ne pas rejeter ni la Terre ni le Ciel mais bien d’unir les 2.

C’est très intense comme ressenti… est-il possible de ressentir cela sur Terre ? L’amour divin mais entre 2 personnes ?

 

 

Décryptage : as de coupe

Des coupes fleuries, une fleur de lotus sur l’eau, du plantain au bord d’un lac… ou une femme sous une étoile étincelante… l’as de coupe a la couleur des sentiments. Du chemin ultime de l’amour : un lâcher prise complet et courageux alors que nous plongeons dans les profondeurs de notre âme. L’amour est abondant et embrasse tout.

Cette carte est claire aussi : il est question avant tout d’amour, d’amour et encore d’amour ! Et bien souvent, c’est ce que nous pouvons oublier dans ce qu’on trouve chez les FJ. On décortique et analyse les stades du parcours. On parle de souffrance… et on oublie la romance.

FJ c’est l’amour lumière avant tout ! Renouer et comprendre nos émotions et nos sentiments, nous en faire des alliés plutôt que les enfouir bien profondément. En occident, montrer ses sentiments est un acte de faiblesse… le parcours FJ nous éduque à ce sujet ! Les émotions ne sont pas nos faiblesses. Le coeur est fort et contient énormément de potentiels. Derrière la souffrance, saurons-nous trouver l’amour ?

 

 

Décryptage : reine de coupe

Encore une carte de la famille de l’amour. Rien d’étonnant n’est-ce pas ?

Ici, il n’est plus question de succès ou de potentiel d’amour inconditionnel, mais d’amour de soi. La reine de coupe ou Mère d’eau est celle qui nourris et qui sait prendre soin d’elle-même. Peu importe les évènements, elle aime (comme Frida Kahlo !), elle sait manier les énergies de l’amour (y compris sexuelles) comme cette statue de Déesse tantrique ! Elle sait écouter son corps et se reposer, se délecter d’une pause « infusion » ! En tant que reine, elle est connecté à la Sagesse du féminin sacré, qui réside en son coeur. Elle se sert de son intuition et donne sans compter, sans condition.

Elle sait taper dans le réservoir de l’amour divin et diffuse sans peur de manquer. Sans peur tout court. Car elle sait que le réservoir divin sera toujours rempli. Alors autant être l’agent de diffusion non ? Restons ouverts, tendres et romantiques.

 

Synthèse du tirage

Des jumeaux complémentaires. Un potentiel d’amour infini. L’amour de soi avant tout.

Voilà qui résume bien l’essence des flammes jumelles !

A vouloir tellement comprendre les parcours FJ et les mécanismes de rencontres, de polarités, de souffrance… on n’en oublie peut-être le principal ! Le moteur de toute cette magie reste l’amour. Peu importe d’ailleurs que les flammes soient réunies ! Ce lien est un lien d’amour total dans l’absence ou la présence.

De quoi aider toutes les âmes jumelles à trouver le soleil 😉 Oui, cette course effrénée à l’amour peut être éprouvante et pleine de souffrances, mais en dessous, se cache le divin. Courage !