D4 – Temple d’accueil

 

 

 

Bienvenue dans les Temples de la Déesse !

Partie Temple d’Introduction

 

Vous entrez dans l’espace sacré des Déesses.

En vous retrouvant ici, vous serez reconnues comme des femmes oeuvrant pour cette Vérité mais aussi pour le respect, l’amour et la lumière.

Puisse cette mission vous apporter beaucoup de bonheur !

 

Le temple d’introduction, partie dédiée au cycle quaternaire

Le symbolisme quaternaire est une clef permettant l’exploration de notre féminin sacré : notre caractère cyclique se révèlera être un atout puissant ! Je vous propose aussi quelques petites séances de peinture afin d’honorer les connaissances que nous acquerrons ici.

Commençons par cet espace qui se veut être une introduction, un espace tampon entre le monde extérieur et votre premier temple. Entre chaque temple, vous n’aurez bien évidemment plus besoin de retourner dans cet espace… ou si ! C’est comme vous préférez.

Dans tout complexe templier antique, tous les espaces ne sont pas disponibles à tout le monde. Seuls les initiés peuvent explorer tels ou tels lieux sacrés.

Des structures d’accueil existaient dans l’antiquité pour recevoir les offrandes du peuple ainsi que les futurs novices.

Cette partie introductive est un peu comme l’arrière cour de cet espace publique. Vous y trouverez les concepts et notions de base, vous permettant une exploration facilitée des lieux. Vous trouverez également une introduction technique pour vous permettre d’utiliser au mieux, cet atelier en ligne.

 

 

 

 

 ➳➳➳➳

 ◊ SOMMAIRE d’introduction aux 4 Temples 

➳➳➳➳

 

Introduction technique

ou la version porte noire qui est liée aux autres pages :

Jour 1 :  introduction

version femme sauvage BIENVENUE

 

 

 

Jour 2 : matériel

Jour 3 : Déesse ou Déesses ?

Jour 4 : : archétypes

Jour 5 : Cycles

Jour 6 : Cycles féminins

Jour 7 : les 4 Déesses

Jour 8 : Dans le creuset alchimique

Jour 9 : Un autel

 

 

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳

◊◊ s’investir ◊◊

Pour vous investir pleinement (et aller en profondeur dans cet enseignement) je vous invite à prendre des notes. Vous pouvez dédier un cahier à part entière à ce travail et SURTOUT écrivez immédiatement après vos méditations, ce que vous avez expérimentez et appris. Une heure après, c’est déjà souvent trop tard : nous perdons de précieuses informations.

Notez également vos rêves (dans ce cahier ou dans un autre spécial rêves !) car vous allez pouvoir comprendre les choses d’un autre point de vu ou sous une perspective à laquelle vous n’aviez pas pensé.

Ce travail est un travail féminin. C’est pourquoi, notre inconscient est un outil sur lequel nous pouvons vraiment compter, chaque mois.

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳

◊◊ se guérir mutuellement ◊◊

 

Je vous encourage à nous transmettre vos créations, une part de vos écrits, vos Epiphanies du mois, dans la page de la sororité (vous pouvez vous reporter à la page d’Introduction Technique pour plus d’informations à ce sujet.)

Un « partage de soeurs » est important pour échanger et créer du lien mais ce n’est pas son seul intérêt. En tant que femmes, nous gardons les mémoires des abus qui ont eu lieu sur nos soeurs, sur nos mères et sur nos filles. Et cela depuis des centaines et des centaines d’années, des dizaines et des dizaines de générations. Tous les traumatismes faites aux femmes, nous en avons gardé une emprunte…

Nous avons également conservé l’emprunte des blessures que nous nous sommes faites entre nous : comme de petites mesquineries relationnelles ou les trahisons sous la torture pendant la Renaissance (où une soeur donnait le nom d’une autre soeur !) C’est pour cette raison, qu’aujourd’hui encore, nous pouvons avoir du mal à ouvrir notre coeur à d’autres femmes. Au fond, nous avons peur qu’en faisant cela, nous perdions notre mari ou même… la vie !

Ces blessures sont fortes, ne les sous-estimons pas ! Peu d’entre nous sont capables de se révéler totalement en public dans le travail sacré que nous faisons. Car les conséquences ont longtemps été terribles. Il n’y a pas seulement eu la chasse aux sorcières. De nombreuses prêtresses et simples dévots des temples ont été lapidées en antiquité, simplement pour avoir voulu accéder au temple de leur Déesse (époque de l’envahissement).

Le groupe Facebook ainsi que la page des soeurs, se veulent être des endroit de sécurité et de confiance, où nous pouvons exprimer nos Visions intérieures et nos Sagesses sacrées. Le groupe FB est privé, seules les femmes faisant l’étude des 4 Temples y ont accès.

Nos échanges et nos partages, sont des petits pas, vers la guérison de la blessure des soeurs.

Vous pouvez m’envoyer votre témoignage par mail à fanny@sheartswild.com et n’oubliez pas que vous pouvez choisir de signer votre message ou non. Merci d’avance !

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳