5BA7J – FE25 – Fermeture

 

 

 

 

 Clôture 

Après avoir passé autant de temps ensemble, nous ne nous quitterons pas si facilement !

Faisons-le, comme tout le reste : en douceur.

Pour clôturer ce programme de soins, nous allons explorer le concept de liberté.

Et parce que notre guérison ne prend jamais tout à fait fin, cet atelier s’ouvrira sur un défi…

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳

 

 

Défis des 21 jours

L’atelier se termine mais pas notre guérison !

21 jours, c’est le temps qu’il faut pour transformer de mauvaises habitudes.

Pour renforcer votre Ventre, je vous propose chaque jour, pendant 21 jours de :

  • écrire un évènement par jour, où vous n’avez pas réussi à faire quelque chose parce que vous avez ressenti de la peur à le faire. Ou que vous avez fortement résister. Ou pour laquelle vous vous êtes inquiétées. Décrivez le et listez les choses qui vous ont effrayé à propos de cet évènement.
  • prendre le temps de vous connecter à votre âme, ou à votre source (ce en quoi vous croyez) et de trouver le courage de faire une des choses qui vous a effrayé dans le passé.
  • ne plus nous dénigrer ni dénigrer nos ressentis, nos intuitions ;
  • oser dire non ;
  • dépasser un jugement habituel ;
  • demander de l’aide et lâcher le besoin de contrôler ;
  • être / faire / dire quelque chose de totalement imparfait ! De créer ! Pourvu que cela vienne du coeur … 

Pourquoi ne pas copier cette liste et la mettre là où vous la relirez souvent ? Chaque soir, faites le bilan de votre journée.

Pour vous aider à remplir ce défi, pensez aux codes d’activation de votre centre de pouvoir ! Purifier-le chaque jour et activer-le.

 

  • Purification du 2nd chakra :   Ma – Gui
  • Activation du 2nd chakra (quand vous sentez qu’il est bien nettoyé*) : Ji – ou – L
  • Activation du plexus central (quand vous sentez qu’il est bien nettoyé*) : Cha – Ki – O
  • Activation de la procréation (quand vous sentez qu’il est bien nettoyé*) : Go – ï – Vu

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳

 

Rituel de fin

Je vous invite à faire le court rituel habituel (identique à celui d’ouverture) que vous trouverez juste ici :

 

 

 

 

 

 

Merci d’avoir suivi l’atelier de la blessure du féminin ! Je suis toujours très honorée par votre présence…

Maintenant que vous avez trouvé la Vérité de votre être, faite-la rayonner !

 

 

 

Du JE au NOUS

Comme vous le savez, ce n’est qu’en travaillant en nombre que nous pourrons aider à faire émerger l’amour inconditionnel dans le monde.

C’est pourquoi, j’aime aborder la fermeture de chaque atelier créatif sur une ouverture vers ce que travail personnel amène aux autres.

Et pour la blessure du féminin, cela passe par le concept de liberté.

Liberté spirituelle, surtout.

Dans l’exemple des Flammes jumelles, c’est très facile à aborder alors laissez-moi utiliser ce concept pour cette démonstration (peu importe qu’on y croit ou pas, qu’on soit soi-même sur ce type de parcours ou non…)

Le “Runner” cherche la liberté extérieure par la fuite ou par l’évitement de tout attachement émotionnel (comme en se mettant en couple avec quelqu’un pour qui il n’éprouve pas vraiment de sentiment, ce qui fait qu’il s’y sent libre.)

Le “Chaser” cherche lui, sa liberté avec la sécurité. Il ne se sent libre qu’avec quelqu’un qu’il aime et qui l’aime en retour. C’est la privation de l’être aimé, ce vide et cet abandon… qui va le faire se sentir enfermé. Enfermé dans la solitude.

Ce sont 2 façons radicalement opposées de se sentir libre. Et c’est une part de ce qui explique que la première version du couple va échouer.

Mais le point commun, c’est bien qu’avant tout, la liberté est INTÉRIEURE.

Oui, intérieure d’abord. Toujours. Puis seulement après, elle se reflètera à l’extérieure.

La liberté intérieure de “Chaser” sera de se sentir libre, même seul. Et pour le “Runner”, de se sentir libre, même en engagement.

Puisque ce sont surtout les “chaser” qui souffrent de la blessure d’impuissance, nous pouvons voir qu’il nous faudra peu à peu trouver notre liberté dans le manque.

Dans ce vide qui le maintient dans une prison irrespirable.

 

 

 

Le symbole de l’utérunivers nous montre aussi l’impacte du travail d’1 seule, sur le collectif.

 

Cette liberté se trouvera dans une sécurité qui ne sera plus extérieure, basée sur un autre. Mais intérieure.

Une sécurité que l’on peut retrouver avec la Force du Ventre.

Et cette sensation de liberté est offerte à notre autre.

Ce qui est le point de tout ce paragraphe ! Car je trouve que c’est vraiment intéressant de savoir, qu’en faisant tout ce travail, certes nous nous “améliorons” nous-mêmes, mais que d’autres en profitent aussi pleinement.

Notre entourage, forcément (même si parfois, il n’aime pas nous voir changer, mais cela est une autre histoire…) et cet autre que nous entrainons avec nous… qui lui-même entraine son propre entourage dans son évolution.

JACKPOT !

Imaginons le nombre de personnes que l’on a impacté en arrivant jusqu’ici. Jusqu’à cette page de fermeture.

J’en suis fascinée 😉

 

 

Une guérison qui va loin…

Quatre Maîtres féminins gouvernent les activités de guérison sur Terre : Marie-Madeleine, Meta, Khan Yin et Mère Marie.

C’est la raison pour laquelle les Marie ont souhaité se joindre à notre effort de soins à notre niveau personnel.

Mais pas uniquement.

Car Mère Marie nous informe que cette guérison va nettement plus loin que notre vie personnelle. Voici son message pour nous :

 

 

 

Tourner la page en conscience

Et voilà.

Prenez le temps de visualiser la fin de cet atelier, en conscience.

Cela peut prendre la forme que vous souhaitez, comme une porte qui se ferme ou une page qui se tourne.

Fermez les yeux. Prenez le temps de 3 respirations profondes et observez le chemin parcouru lors de cette transformation.

Et remerciez-vous, pour vous permettre d’avancer sur votre chemin personnel.

  1. 2. 3.

 

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳

 

 

Fait que (…) je connaisse la sagesse

Du respect donné sans exigence.

Jamie Sams

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳

 

 

 

<– Jour précédent                                                 Retour à l’accueil                                            FIN !

 

Je vous embrasse bien fort et je vous dis à bientôt (ici ou ailleurs !)