MDV – A810 – Sororité

 

 

 

 Echanges entre soeurs 

 

Cet page sera mise à jour au fur et à mesure de vos ajouts. Merci de me contacter sur fanny@sheartswild.com pour envoyer votre témoignage et des photos de vos réalisations. 

 

Emilie : Voici enfin mon collage sur le masculin sacré, que j’ai réalisé il y a un petit moment déjà. C’est un collage qui a été très « facile » dans le sens où sa réalisation a été incroyablement fluide.

C’est un thème qui me parle car je pense qu’il y a chez moi un déséquilibre de cet aspect masculin, ce qui se traduit dans le collage par côté sombre, flou, blessé et morcellé. J’associe le côté masculin (et les lacunes) à une image solaire, une construction géométrique, à des qualités qui permettent la construction.

Quand je regarde le collage, j’y vois 4 zones :
– la faiblesse de ce principe masculin chez moi par cette partie flou
– les retrouvailles, rééquilibre du masculin avec cette image de fleur jaune que j.ai associé au soleil
– ce que permettrait ces retrouvailles : une construction plus solide
– et Ganesh qui me propose peut être son aide dans ce travail 🙂

J’aime bien les collages, je pense que sélectionner des images qui me parlent me permet d’exprimer des choses que je n’aurais pas été capable de traduire en peinture.

 

 

Fanny : ce mois aura été celui de l’étonnement ! Rencontrer l’énergie de Marie, n’est pas rien !

Tout à commencer par sa découverte dans la peinture de juillet. Puis successivement partout où j’allais lors de mes vacances en Bourgogne. J’ai alors pensé que je devais l’approcher comme je l’avais fait pour toutes les Déesses ou prêtresses qui avaient surgies dans mes peintures : avec respect et intérêt. 

Car n’est-Elle pas finalement tout ce qu’il reste de la lignée des femmes Dieux ?

J’ai été charmée de comprendre que Marie existait en dehors des religions et de tout formatage. C’est cette forme là, repeinte par les couches successives des siècles des prêtres, je n’en voulais pas : une femme qui n’a plus rien d’une femme. Elle semble lisse… sans personnalité. Une anima transparente bien éloignée de la réalité terrestre. 

Mais si la personnalité est l’égo, n’y a-t-il alors pas un nouveau message à comprendre ?

Marie a su s’aligner avec sa conscience supérieure, angélique (ce qui fait donc d’Elle la Reine des anges) parce qu’elle a été capable de déconstruire son ego. Elle est au service, oui… mais pas du patriarcat. Au service de la lumière. 

Marie est dans l’être. Total. 

Dans le flux. 

Ce flux, je ne peux l’atteindre que rarement dans mes journées : à l’occasion de méditation ou de peinture ! Et dans ces moments là, tout est différent, parfait. J’imagine vivre une vie en total alignement, constamment dans le flux, constamment dans l’être. C’est très tentant… 

Grâce à l’acceptation de ce qui venait à moi (un archétype fort sur lequel j’avais cristalisé tout ce pourquoi le féminisme se bat !) j’ai pu nettoyer des croyances à son sujet (qui étaient d’ailleurs celles de mes parents). J’ai donc guéri, une partie de moi et de ma lignée sur le féminin divin.

J’ai aussi pu guérir ce que je pensais qui faisait un masculin divin… une figure yang forte a laissé la place en moi, à un masculin tendre, éveillé comme un bouddha.

Bref, 2 grandes dé-constructions ont eu lieu ce mois-ci !  

Et encore d’avantage. Moi qui aime plaire et m’écraser sur ce que les gens décident (comme le choix d’un resto) j’ai appris à contacter à nouveau mon masculin et m’imposer ! Et j’ai tenu bon !

J’ai eu aussi envie de créer des images de Marie en mariant des photographies personnelles. She – Arts – Wild est le mélange du féminin sacré (She= elle en anglais) de la créativité (Art) et du monde naturelle dans lequel je vis (Wild = sauvage). C’est en me basant sur mes 3 passions, que j’ai créé ces images : mélange de botanique, de détails de peinture et de statues ou dessins de Marie. 

Cette création a été passionnelle, me saisissant le ventre et le coeur. 

 

 

J’ai été très rapidement appelé à les imprimer et les montrer… ce qui était très compliqué. Parce que dé-construire mes croyances propres, faire ce travail dans l’intimité, oui… le faire au grand jour ou même me servir de mon extériorisation pour m’y aider…. oulalala, c’était beaucoup plus compliqué. 

COMMUNIQUER ! N’était-ce pas également le sens du tirage de ce mois ?

Alors j’ai cédé ! 

Je les ai montré et j’ai eu de magnifiques et intenses retours, qui m’ont conforté dans l’idée que nous faisons toutes ce travail ensemble : celui de réajuster nos croyances. De voir au delà de ce qu’on nous a enseigné. 

Nous devons dire et exprimer nos efforts d’alignement. Nous devons nous ouvrir, bien que cela nous paraisse dangereux, pour permettre à d’autres de trouver le courage de se réajuster également. 

La veille, je sortais une carte : « crack open » s’ouvrir totalement. C’est ce qui s’est passé. Je me suis senti me déchirer. Pour le meilleur ! 

Merci la Guérisseuse pour avoir attiré autant d’occasions de me guérir un peu plus.

 

 

 

 

<– Jour précédent                                               Retour à l’accueil                                              Jour suivant –>