Ce n’est pas parce que je mets mes enfants en premier, que…

Oui, comme l’introduit le titre, ce n’est pas parce que je mets mes enfants en première ligne de priorité, que cela signifie que je ne me démène pas pour que mes peintures aient du succès.

Voyez-vous, en tant qu’artiste, on me demande souvent pourquoi je ne fais pas plus d’expo ? Pourquoi je ne poste pas plus sur les réseaux sociaux ? Pourquoi je ne fais pas plus de pub ?

La réponse est simple !

J’aime mon art du fond du coeur, mais, j’ai fait le choix, de faire passer mes enfants AVANT.

Peinture pour ma fille

D’ailleurs, je les aime tellement, que j’ai remis à zéro toutes mes connaissances et croyances à leur sujet. J’ai fait table rase. Et peu à peu, je me suis permise d’écouter mon intuition, tout comme je le fais en prenant mes pinceaux. Et mon intuition m’a envoyé sur le terrain de la parentalité bienveillante. De l’instruction par le jeu. De l’éducation par l’explication patiente (oui, patiente est LE MOT !)

Et j’ai même décidé de leur proposer de ne pas aller à l’école. L’ief (instruction en famille) ne m’est pas venu d’un coup de tête. Au début, je trouvais ça bien trop excentrique ! Et puis, chemin faisant… nous voilà à la fin de notre 6e année !

 

 

Ce qui signifie, vous l’aurez peut-être deviné, que je passe toute la journée avec eux.

Ce n’est pas parce que j’ai fait le choix de cette priorité, que je ne me suis pas puissamment engagée dans le succès de SheArtsWild, de la peinture intuitive et du respect du Sauvage.

Et par ce petit article, j’accepte pleinement de le faire différemment, en assurant bien toutes les personnes soucieuses de mon devenir, que je fais de mon mieux 😉