Pleine lune et nouvelle lune

Il est courant, lorsque l’on s’intéresse aux énergies cycliques de la lune, de procéder à des activités bien différentes selon la phase lunaire.

À la nouvelle lune, on nous conseille de mettre notre intention en place.

À la pleine lune, de récolter nos efforts.

Mais peu d’auteurs nous expliquent vraiment pourquoi !

Alors, oui, la nouvelle lune, c’est un début, un renouveau après une période de purification qui lui a fait de la place. Après tout, le noir, c’est le bien le vide.

Mais il y a une autre raison très logique…

 

 

 

 

Pourquoi la lune est-elle noire (donc sans lumière) ou brillante et pleine ?

(Vous le savez sans doute, mais repartons de zéro quand même… pour les besoins de la démonstration, faites semblant, merci !)

C’est à cause de sa relation avec le Soleil !

Lorsque c’est le moment de la pleine lune, le Soleil se retrouve en face de la lune. Toute sa surface dirigée vers la Terre est alors éclairée par les rayons du Soleil.

Au moment de la lune noire, c’est l’inverse. Soleil et Lune sont ensemble et, de notre position, nous ne voyons que la face sombre lunaire (car c’est son autre face qui est éclairée par le Soleil).

Oui, je sais, c’est de la révision de cours élémentaire…

Mais à l’école, une chose est certaine, c’est qu’on ne nous a pas parlé d’astrologie !

Car si vous maitrisez le coup de la lune face ou dos au soleil, vous allez voir qu’il est aussi très simple de connaitre dans quel signe se trouve la pleine lune ou la nouvelle lune !

Lors de la pleine lune, Soleil et Lune sont face à face dans le ciel ce qui signifie aussi que la Lune se retrouve dans le signe astrologique opposé à celui du Soleil. Si nous sommes début mars, le Soleil est en poisson —> la Lune se trouve donc dans le signe opposé des poissons, c’est à dire : en vierge !

Par contre, en lune sombre, Soleil et Lune se rejoignent dans le ciel et occupent le même signe. En ce moment (début juin) nous sommes dans le signe des Gémeaux. La Lune noire (1er juin dernier) se trouvait donc en Gémeaux elle aussi.

Et la pleine lune qui arrive sera donc en …… ? ? …… (votre réponse en commentaire !)

 

 

 

 

 

Suivons la même logique pour savoir comment jouer avec les énergies lunaires.

En période de Lune noire, Soleil et Lune sont ensembles (en astrologie on les dit en conjonction). Les énergies lunaires et solaires se trouvent exactement dans le même signe.

Elles coïncident. Se ressemblent. Agissent de la même façon.

En pleine lune, ces énergies sont radicalement opposées.

Elles nous tiraillent dans deux directions contraires. Quand l’un est dans une énergie d’eau, l’autre est dans l’air par exemple.

Et ça coince.

C’est pourquoi la période de la pleine lune est souvent difficile à gérer. Les émotions sont exacerbées car nous nous trouvons sans cesse tirailler à aller répandre nos propres énergies dans 2 directions opposées.

En lune noire, pas de tiraillement. Soleil et Lune sont mains dans les mains et c’est le moment parfait pour nous lancer dans un nouveau projet. Astre et satellite nous porteront au lieu de nous écarteler entre être et ressentir.

Voilà pourquoi à la nouvelle lune on entame, à la pleine lune on reçoit (et juste avant la nouvelle lune on nettoie pour faire de la place!)

Pour encore plus d’efficacité, utilisez les énergies des signes. Par exemple pour la nouvelle lune :

  • en bélier, commencez de préférence un projet qui demande du courage, de l’audace et de nouvelles perspectives ;
  • en gémeaux, ce sera un plan de communication ou la reprise de vos études (ou l’écriture d’un spectacle humoristique) ;
  • en balance, … la recherche de l’âme soeur !
  • en capricorne, on mise tout sur sa carrière (et on projette la demande d’une augmentation par exemple).
  • etc…

Arrivée à la pleine lune on constate l’efficacité de notre entreprise. On reçoit, on accepte ou on change notre stratégie pour la prochaine fois.

 

 

 

 

Pour finir, un petit mot pour revenir sur le cycle féminin en adéquation avec le cycle lunaire (je vous en avais déjà parlé sur Instagram !)

Menstruer à la nouvelle lune coïncide avec cette création d’espace pour mettre en place un renouveau (un ovule !) que l’on accueillera à la pleine lune (dans notre utérus !). C’est ce qu’on appelle le cycle de la lune blanche.

Ce cycle féminin est considéré comme le plus commun… ou en tout cas, c’est celui sur lequel on se base pour nous expliquer comment fonctionne notre rapport corps/lune : la femme saigne à la nouvelle lune et ovule à la pleine lune.

OK.

Mais euh… ce n’est pas le cas de toutes les femmes !

D’autres situations existent : le cycle lune rouge est celui des saignements en pleine lune. L’emploi de l’énergie féminine est inversée et dédiée à l’introspection, la guérison… c’est le cycle de la femme sage, de la chamane ou femme médecine, de la prêtresse. Ces femmes peuvent aussi être des mères… mais elles sont passionnés par le sacré et sa transmission. La connaissance intérieure. La créativité. Le développement personnel.

Cela fait totalement sens pour moi, qui a longtemps été en lune rouge et… totalement happée par l’enchanteresse qui vit en moi.

La femme lune blanche est en cohésion avec les énergies de son environnement dans son rôle de Mère et de donneuse de vie… c’est le cas lorsqu’on souhaite avoir des enfants… ou que leur éducation est notre priorité. C’est être dans le don de soi, le nourrissage, l’aide. Dans un cas, on extériorise son potentiel, dans l’autre (rouge), on l’intériorise !

En fait… cela signifie aussi que la femme lune blanche utilise sa sexualité pour enfanter. Alors que la femme lune rouge utilise sa sexualité pour se connaître, pour la magie… ce qui est bien moins accepté culturellement ! Alors, on continue à parler de saignement en nouvelle lune, comme la façon « normale » de vivre. Ou la plus acceptable !

Il n’y a pas un cycle bien calé avec la lune finalement.

Pas besoin donc de chercher à se décaler pour coller à une vérité qui est biaisée (j’ai pas fait d’erreur de frappe sur ce dernier mot, ouf !)

Et en plus, il existe des étapes de transition entre les 2… les lunes roses (saignement en quartier croissant) et violettes (en quartier décroissant).

TOUT EST JUSTE !

Qu’est-ce qu’il en est pour vous ?

Dans quelle catégorie êtes-vous en ce moment ?

Est-ce que ça correspond à vos préoccupations actuelles ? Vous retrouvez-vous dans ces descriptions ?