5BA7J – I03 – La descente

 

 

 Introduction partie 4   

La descente archétypique d’Inanna-Ishtar

Bien des héros et des héroïnes (voir même des Déesses !) ont accompli le voyage initiatique de la descente souterraine !

Mais pourquoi aller chercher l’Ombre et ses dangers ?

En nous intéressant tout particulièrement à la descente aux enfers de la Déesse Inanna-Ishtar, nous comprendrons à quel point cette quête est essentielle ! Et pourquoi, nous aurons, nous aussi, besoin de marcher sur ses traces lors d’une guérison des blessures de l’âme.

Suivons Inanna-Ishtar dans sa descente initiatique dans l’audio suivant :

 

 

 

La descente continue

Cultures européenne néolithique, grecque antique ou mésopotamienne… le thème de la descente se retrouve partout. Il est emprunté plus tard aux Déesse par les Héros qui s’en emparent et réalisent des épreuves en enfer. Le thème devient universel et n’est plus soumis au genre féminin.

Rares deviennent les héroïnes qui s’y soumettent encore. Seule Psyché, par amour, ira en enfer pour y chercher le baume d’Hécate

L’acte de descente qui était un état d’être, purement féminin (la Déesse Inanna reste en enfer suspendue) devient un état de « faire » masculin : le héros y accomplit quelque chose. Peu importe. Le thème reste sacré. Héroïque.

Dans le Judaïsme, cet acte même de descente devient acte de repentance.

La repentance (en hébreu teshuva) conduit à un état de perfection supérieure à l’absence de péché. Ainsi, dans cette tradition, il vaut mieux spirituellement avoir salit ses joyaux et chercher à les purifier que de ne pas les avoir salit du tout !

La femme repentie la plus connue dans le monde biblique reste Marie-Madeleine.

D’ailleurs, dans le deuil et la perte de son bien-aimé, Marie-Madeleine (déjà reliée nous l’avons vu aux Déesses de l’amour) est d’autant plus connectée à la Déesse Inanna et son Dumuzi, son amour perdu.

Et de combien de « démons » Marie-Madeleine a-t-elle été délivrée ?

Sept ! !

Peut-on voir en ces « démons » la dénaturation des 7 joyaux intérieurs ? Peut- imaginer qu’Elle ai réussi à les purifier ? Réussit à guérir des blessures pour se libérer de l’égo et retrouver toute sa souveraineté ?

Dans la légende dorée de Jacobe Varagine, alors que Marie-Madeleine se trouve déjà en terres françaises, il est raconté que la belle fait l’expérience de transes extatiques. Chaque jour, en effet, elle est emmenée aux Cieux pour revoir son bien aimé.

Après la descente… l’élévation !

L’extasie est le summum de l’expérience mystique. L’apothéose de la recherche spirituelle. La réunion de l’âme à sa véritable Maison : la Maison-Soi.

Marie-Madeleine devient l’exemple de la réussite suprême de l’être : de l’expérience des blessures humaines à l’ascension.

 

 

Ishtar nous questionne 

Avez-vous déjà fait l’expérience d’une descente symbolique ?

D’une forte intériorisation ? D’un évènement marquant ? D’une période de dépression ?

La descente symbolique est multiformes et arrive à différents moments de notre vie.

A l’occasion de chaque blessure, la Déesse nous invitera à descendre avec Elle en profondeur. Pour autant, nous pouvons dès maintenant réaliser une courte descente d’essai en réfléchissant sur les croyances que nous entretenons.

Sous forme d’un questionnaire guidé par la Déesse Ishtar, observez par écrit où vous en êtes en étant la plus authentique possible.

N’oubliez pas : ces questions sont volontairement inconfortables… mais après la descente, il y a toujours l’étape de retour à la lumière pour nous soulager.

  • Les croyances que vous avez sur vous-mêmes : 
  • Pensez-vous que vous êtes aimable ?
  • Croyez-vous que vous méritez le plus grand des respects de la part des autres ? De l’admiration ?
  • Comment vous sentez-vous dans votre corps ?
  • Vous trouvez-vous intelligente ?
  • Pensez-vous que vous êtes talentueuse ?
  • Croyez-vous que vous êtes capable d’avoir du succès ?
  • Quelles sont vos croyances sur l’argent ?
  • Pensez-vous que vous êtes capable d’arriver à vous sentir financièrement en sécurité ?
  • Que ressentez-vous à propose de votre propre sexualité et sensualité ?
  • Y avez-vous pleinement accès ?
  • Les embrassez-vous avec facilité ou est-ce plutôt inconfortable ?
  • Pourquoi selon vous ?
  • Les croyances que vous avez sur les autres : 
  • Que ressentez-vous à propos des personnes d’autres « races », d’autres pays et d’autres religions ?
  • Que pensez-vous du succès des autres ?
  • Quelles émotions percevez-vous envers les personnes qui ont beaucoup d’argent ?
  • Quelles sont vos croyances à propos des gens pauvres ?
  • Une vérité pure ou adoptée :
  • Revoyez les réponses précédentes et demandez-vous si cela est VOTRE Vérité ou si vous l’avez emprunté.
  • La puissance de l’égo : 
  • A quels moments de votre vie, est-ce que la jalousie, l’orgueil et la peur vous ont-ils empêcher de voir votre propre lumière ?

 

Bravo pour ce moment de vulnérabilité !

Après la descente, voici le moment du retour à la lumière. La voici décrite par G. Sholem :

 » Le retour s’accomplit dans l’élévation de la kawwana, dans l’introversion de la volonté qui, au lieu d’exercer son influence vers l’extérieur, dans la multiplicité, se concentre et, se purifiant de tout égoïsme, gagne le contact avec la Volonté de Dieu, le contact entre la ‘volonté inférieure’ et la ‘volonté supérieure’. « 

Après le questionnaire, prenez quelques instants pour revenir au présent et dans la lumière :

  • Prenez plusieurs respirations profondes et sentez que vous vous alignez à nouveau ;
  • Buvez de l’eau ou un jus de fruit acidulé ;
  • Lisez ou regardez quelque chose de joyeux pour rééquilibrer votre énergie.

 

➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳➳

 

 

 

<– Jour précédent                                                 Retour à l’accueil                                              Jour suivant –>